Tatyana Shukan

Tatyana Shukan est docteure en science politique (Sciences Po Paris) et post-doctorante au Cevipol (Centre d’étude de la vie politique), Université libre de Bruxelles.

Disciplines des recherches : Sociologie des mobilisations
Aire(s) géographique(s) et période(s) étudiées : Russie, Biélorussie, Ukraine
Langues écrites, lues et parlées : 
français, anglais, russe

Thèmes de recherche : 

  • Action collective et militantisme dans les mouvements de jeunesse en Russie et en Biélorussie.
  • Modes d’opposition aux régimes non-pluralistes des militants contestataires.
  • Socialisation de la loyauté politique au sein des organisations pro-pouvoir.

Ses recherches s’inscrivent dans l’axe 2 (Mutations et innovations) du GDR.

Publications majeures :

  • Tatyana Shukan, « Subvertir et instrumentaliser l’action collective. Les organisations de jeunesse Nachi et Jeune Garde au service du pouvoir russe dans les années 2000 », dans Bonnard P, Dakowska D, Gobille B (dir.), Faire, défaire la démocratie. De Moscou, Bogota et Téhéran au Conseil de l’Europe, Paris, Karthala, pp. 135- 152.
  • Tatyana Shukan, “Gérer l’expression critique dans la rue en Russie : le répertoire coercitif et ses transformations entre 2000 et 2018”, Pôle Sud, N°53, 2020 / 2, pp.69-82.
  • Tatyana Shukan, “Militants malgré eux? Les jeunes contestataires face à la répression en Biélorussie”, Politix, N°126, 2019 /2, pp. 163-192.
  • Tatyana Shukan, “Les mouvements de jeunes contestataires en Russie : s’opposer dans la rue et par la rue (2005-2010)”, Critique internationale, N°55, 2012 / 2, pp. 51-71.
  • Tatyana Shukan, “Le flash-mob : forme d’action privilégiée des jeunes contestataires en Biélorussie”, Raisons Politiques, N°29, 2008 / 1, pp. 9-21.

Responsabilités scientifiques : Organisation des journées d’études du GDRus 2022.

Voir la page professionnelle de Tatyana Shukan.