Kroujok littéraire : workshop en ligne jeudi 19 mai

Nous avons le plaisir de vous inviter à la 6e séance de notre Kroujok littéraire sur le XIXe siècle, qui se tiendra en ligne  le jeudi 19 mai 2022 de 12h à 15h. 

Nous poursuivrons notre thématique sur les objets-lieux et les objets-temps de la littérature russe. Nous entendrons à cette occasion Rodolphe Baudin : « Traduire Karamzine au XIXe siècle : enjeux politiques d’une migration textuelle » et Simon Albertino : « L’objet-lieu et l’objet-temps au prisme de l’objet magique : le conte littéraire russe de la période romantique comme atelier expérimental ».

Voici le lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/7698012813?pwd=QVUrekRIcG9vcjg5MXNxTWM3SUQ4dz09

ID de réunion : 769 801 2813

Code secret : 210988

Nous vous attendons nombreux !

LE GDRus en solidarité avec les chercheur.e.s d’Ukraine, la société ukrainienne et les voix courageuses en Russie contre la guerre

Le GDR Empire Russe URSS et monde post-soviétique exprime sa profonde solidarité avec les chercheurs, les étudiants, et avec l’ensemble de la société ukrainienne, victimes de l’intervention militaire de la Russie. L’entrée des forces armées russes et les bombardements sur l’Ukraine, engagés le 24 février 2022, constituent un événement historique d’une violence et d’une ampleur inouïe qui fait écho aux drames du passé. Nul ne sait quand et comment finira cette guerre mais nous connaissons déjà son coût pour la paix en Europe et dans l’espace post-soviétique. Face aux usages belliqueux de l’histoire et à l’étouffement du pluralisme politique, les chercheurs doivent plus que jamais élever la voix pour refuser une instrumentalisation infondée de l’histoire et de la mémoire et faire valoir la raison critique. En partenariat avec les chercheurs ukrainiens, le GDRus  continuera à porter la parole des sciences humaines et sociales contre la violence armée et la négation des crimes du passé. Il apportera aussi son soutien aux voix indépendantes et courageuses qui tentent de se faire entendre en Russie et dans la région.

Programme des Journées d’études du GDRus ” À la recherche du temps perçu”

 Programme des Journées d’études du GDRus

« A la recherche du temps perçu.

Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique »

Vous trouverez ci-dessous et en suivant ce lien le programme détaillé des Journées d’études du GDRUS qui auront lieu les 3-4 février 2022 à Paris.

Les deux journées se dérouleront en présentiel au Campus Condorcet, Aubervilliers (3 février) et à la Maison de la recherche de l’Inalco (4 février).

Les personnes ne pouvant pas se rendre sur place auront aussi la possibilité de les suivre à distance via ce lien de connexion Zoom :
https://cnrs.zoom.us/j/93567640680?pwd=bzNkRkNqLzg5TS85cURqeFlyUFdsdz09
ID de réunion : 935 6764 0680
Code secret : g1REEQ

Jeudi 3 février 2022

Campus Condorcet (Aubervilliers), Centre des colloques, Salle 100

10h00-11h30 : Conférence d’ouverture : François Hartog (directeur d’études à l’EHESS), « Régimes d’historicité et crises du temps”

11h30-11h45 : Pause café

Panel I (11h45-13h) : Le biais rétrospectif : des regards a posteriori sur les temporalités présentes

Présidente de séance : Tatyana Shukan (ULB, Cevipol)

  • Guillaume Sauvé (Université de Montréal) : Хотели как лучше… Mises en récit rétrospectives de la perestroïka
  • Cédric Pernette (Université Paris Sorbonne) : Les temps des musées de société en Russie : l’uchronie au service de la mémoire fragmentée

Discutante: Sabina Loriga (EHESS) Continuer la lecture

Programme des Journées d’étude du GDR

Programme des Journées d’étude du GDRus

L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques
17-18 juin 2021

 

 

Université Grenoble Alpes, campus, bat. G Stendhal, Grande salle des colloques

Jeudi 17 juin

Le lien de connexion pour assister à la première journée :

https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94591063742?pwd=aWVXVzFnMy93bjdXMUVLdW9MRjBXUT09

ID de réunion : 945 9106 3742
Code secret : 311977

★ 9h30 – café et accueil

★ 10h – Introduction générale

10h30-12h30 – Panel 1 – Études croisées des aires et circulations des pratiques

Discutant.e.s : Sergei Fediunin (CREE-INALCO) et Anne le Huérou (ISP-Université de Nanterre)

●  Camille Robert-Bœuf (LADYSS-Université Paris) – Mettre en regard les jardins collectifs français et russes : quels enjeux épistémologiques, quels enjeux méthodologiques ?

●  Perrine Poupin (EUR’ORBEM-Université Paris) – Étudier les mobilisations collectives en Russie et en France (en présence et sur Internet)

Léa Moreau-Shmatenko (Université de Genève) – « On se regroupe plutôt sur la base de loisirs communs, on veut juste avoir du « fun » ! ». Le rôle des loisirs en russe dans le développement de la communauté russophone en Suisse

Continuer la lecture

Séminaires introductifs aux Journées d’étude du GRD

Attention : suite à l’aggravation de la situation sanitaire la JE a été reportée aux 17-18 juin 2021

Programme des Journées d’étude du GDRus

L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques
17-18 juin 2021, Grenoble (ILCEA4/CESC)
MSH-Alpes

La journée d’étude sera précédée de quatre séminaires introductifs qui se dérouleront en janvier intégralement en ligne.

Séminaires introductifs

Séminaire “Traversées d’aires : migrations et circulation des personnes”, Mercredi 13 janvier 14h-16h, en ligne

●  Nicolas Aude (LIPO-Université Paris Nanterre) – Fédor Dostoïevski et ses doubles fictionnels : du roman biographique comme zone de friction littéraire.

●  Thomas Chopard (CNRS/IHMC) – Survivre à la guerre et à la Shoah en Union soviétique : les Juifs polonais de Lubartów vers l’Est, aller et retour (1939-1946)

discutés par Jean-Philippe Jaccard (Université de Genève) et Emilia Koustova (GEO-Université de Strasbourg)

Séminaire “Frontières et relations inter-aréales”, Lundi 18 janvier, 11h-13h, en ligne

●  Gaëlle Lacaze (Médiations-Sorbonne Université) – « Rencontres genrées » : le travail sexuel dans les zones transfrontalières d’Extrême Orient et de Sibérie.

 Yoann Morvan (CNRS-CRFJ) – Entre métropoles et transnationalismes. Analyse comparée des deux diasporas juives (géorgiennes et azerbaïdjanaises) du Caucase.

discuté.e.s par Boris Czerny (ERLIS, Université de Caen-Basse Normandie) et Elena Filippova (Académie des sciences de Russie)
Continuer la lecture

2ème Journée d’études du GDRus : L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques

La deuxième journée d’étude du GDR « L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique aux contacts des autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques » aura lieu les 4-6 février 2021 à l’Université Grenoble Alpes. Elle entend rassembler les chercheurs dont les travaux mettent en relation plusieurs aires géographiques et culturelles dont l’aire (post)-soviétique.

Comment les chercheur.es dont l’objet est l’espace frontalier entre ces aires dialoguent- ils/elles avec les chercheur.es et les recherches provenant de cet espace ? Par quels moyens méthodologiques les chercheur.es travaillant prioritairement sur les espaces post-soviétiques abordent-ils/elles les autres aires géographiques ? Inversement, comment les chercheur.es, dont l’objet principal se situe en dehors de l’aire russo-(post-)soviétique abordent-ils/elles cette dernière ? Enfin, quels sont les outils épistémologiques, propres à chaque discipline, permettant ou entravant un tel dialogue ?

    • La journée d’étude sera précédée par une série de séminaires introductifs à l’automne 2020 consacrés aux différentes approches théoriques de la problématique proposée. Les participants à la journée d’étude seront invités à y prendre part. Le programme des séminaires sera diffusé en septembre.
    • Par ailleurs, nous prévoyons la publication d’une sélection de contributions dans le cadre d’un numéro spécial de revue.

Continuer la lecture

Programme de la Journée d’études du GDRUS, 17-18 octobre

Nous sommes heureux de vous inviter à la première journée d’études du GDRUS, ouverte à tous, « Nouveaux récits, nouvelles approches : culture, création, patrimoine dans l’empire russe, en URSS et dans le monde post-soviétique » qui se tiendra le 17 et le 18 octobre 2019 à l’Université de Strasbourg.

Continuer la lecture

GDRus et SFERES : deux initiatives complémentaires pour valoriser la recherche sur l’espace centre-européen, russe, soviétique et post-soviétique

Plusieurs initiatives ont été prises ces derniers mois portant sur l’organisation de la recherche sur une vaste aire couvrant l’Europe centrale, l’Empire russe, l’Union soviétique et les Etats qui en sont issus. Notamment l’association SFERES (Société française pour les études russes et est-européennes en sciences sociales) a vu le jour en 2018, le Groupement de recherche « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » (GDRUS) en 2019. Venant s’ajouter à celles existant de longue date (telles que l’AFR ou le GDR « Europe médiane »), ces initiatives témoignent de la vitalité des études consacrées à ces espaces, mais aussi d’un souci de visibilité accrue, dans un contexte marqué par l’internationalisation de la recherche, par une profonde refonte du paysage de l’ESR français et d’une raréfaction des débouchés pour nos étudiants et doctorants. L’association SFERES et le GDRUS sont tous deux orientés vers une visée commune : œuvrer à une meilleure diffusion et reconnaissance de la recherche française sur les sociétés est-européennes et l’espace post-soviétique ; dialoguer avec les chercheurs en sciences humaines et sociales de différentes disciplines et spécialistes d’autres aires géographiques ; accompagner les doctorants et les jeunes chercheurs dans leur intégration professionnelle. Néanmoins, les objectifs concrets, le périmètre géographique, les chantiers prévus et les cadres institutionnels sont distincts, bien que complémentaires.

Le GDR « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » a été créé par le CNRS pour une période de cinq ans (2019-2024). Il a vocation à mettre en réseau les chercheurs associés à des institutions de recherche françaises en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Empire russe, l’URSS et les mondes post-soviétiques dispersés sur l’ensemble du territoire français, à soutenir les étudiants et les jeunes docteurs s’engageant dans des travaux sur cette aire, à donner de la visibilité aux travaux portant sur cet espace, et à renforcer le dialogue interdisciplinaire avec les chercheurs travaillant sur d’autres espaces. En encourageant les coopérations entre chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant sur la région, il promeut les enrichissements mutuels entre « area studies » et disciplines.

Le GDRUS s’est constitué autour de dix équipes, mais il est conçu comme un réseau évolutif, et est ouvert à tous les chercheurs et enseignants chercheurs travaillant sur son périmètre et se reconnaissant dans les approches de sciences humaines et sociales au sens large. Les activités du GDR s’articulent autour de trois chantiers : un état des lieux de la recherche française sur l’espace considéré, la préparation d’une publication consacrée à la présentation d’ouvrages importants dans l’histoire intellectuelle sur l’URSS et les mondes post-soviétiques, l’impulsion de recherches collectives autour de trois axes : « Culture, création, patrimoine », « Mutations et innovations », « Frontières et connexions ». Une journée d’étude annuelle sera organisée autour de chacun des axes. La première journée d’étude, visant en particulier un public « jeunes chercheurs », suivie de plusieurs ateliers, se tiendra à Strasbourg les 17-18 octobre 2019.

Quant à l’association SFERES, elle regroupe des chercheurs, enseignants-chercheurs, post-doctorants, docteurs et doctorants travaillant sur l’Europe centrale et orientale (y compris l’Allemagne, les Balkans et les pays Baltes), la Russie, l’Asie centrale et le Caucase. Continuer la lecture

Journée d’études du GDRUS

Culture, création, patrimoine dans l’empire russe, en URSS et dans le monde postsoviétique:  Nouveaux récits, Nouvelles approches

Appel à communications

Le GDR « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » est né début 2019. Il a vocation à mettre en réseau les chercheurs français en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique dispersés sur l’ensemble du territoire français, à soutenir les étudiants et les jeunes docteurs s’engageant dans des travaux sur cette aire, à donner de la visibilité aux travaux portant sur cet espace, et à renforcer le dialogue interdisciplinaire avec les chercheurs français travaillant sur d’autres espaces. Il est ouvert à tous les chercheurs intéressés par l’un des trois axes : « Culture, création, patrimoine », « Mutations et innovations », « Frontières et connexions »

Dans cette perspective, il propose une première journée d’études, ouverte à tous, portant sur « Culture, création, patrimoine : Nouveaux récits, nouvelles approches », en correspondance avec le premier axe transdisciplinaire du GDRus. Cette journée d’études se tiendra le 17 octobre 2019 à l’Université de Strasbourg. Continuer la lecture

GDR Empire russe, URSS, monde post-soviétique

Le GDR « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » a été créé pour une période de cinq ans (2019-2024). Il a vocation à mettre en réseau les chercheurs associés à des institutions françaises en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique dispersés sur l’ensemble du territoire français, à soutenir les étudiants et les jeunes docteurs s’engageant dans des travaux sur cette aire, à donner de la visibilité aux travaux portant sur cet espace, et à renforcer le dialogue interdisciplinaire avec les chercheurs travaillant sur d’autres espaces. En encourageant les coopérations entre chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant sur la région, il promeut les enrichissements mutuels entre « aera studies » et disciplines.

Conçu comme un réseau évolutif, le GDR est ouvert à tous les chercheurs et enseignants chercheurs travaillant sur son périmètre et se reconnaissant dans les approches de sciences humaines et sociales au sens large.

Soucieux d’une prise en compte de la profondeur historique, le GDR est ouvert aux chercheurs travaillant sur le temps présent et la période contemporaine, mais également aux spécialistes des périodes plus anciennes (modernistes et médiévistes). Il porte sur un espace marqué par l’appartenance à l’Empire russe, puis à l’URSS. Le périmètre du GDR dépasse donc celui de la Fédération de Russie actuelle : il inclut l’Ukraine, la Biélorussie et la Moldavie –qui font partie du périmètre du Centre d’études franco-russe (CEFR)-, les pays baltes, ainsi que les Etats du Caucase méridional et d’Asie centrale.

Les activités du GDR s’articulent autour de trois chantiers : Continuer la lecture