Maxime Audinet

Maxime Audinet est chercheur à l’IRSEM (Institut d’étude stratégiques de l’école militaire). Il est docteur en études slaves de l’Université Paris Nanterre, membre associé au CRPM (Centre de recherches pluridisciplinaires multilingues).

Disciplines des recherches : Sociologie des relations internationales, études slaves
Aire(s) géographique(s) et période(s) étudiées : Russie, espace post-soviétique ; période post-soviétique 
Langues écrites, lues et parlées :
français, anglais, russe, ukrainien

Thèmes de recherches :

  • Sociologie de la diplomatie publique russe post-soviétique : culture, actions humanitaire, médias.
  • Interprétation par Moscou du concept de “Soft Power” et influences russes.

Publications majeures :

  • Maxime Audinet, Céline Marangé, « La Russie : « l’espace informationnel » comme terrain de conflictualité », pp.115-136, in Céline Marangé, Maud Quessard (Dir.), Les guerres de l’information à l’ère numérique, Paris, Presses Universitaires de France, 2021, 456p.
  • Maxime Audinet, « Diplomaties publiques concurrentielles dans la crise ukrainienne : le cas de RT et Ukraine Today ». Revue d’études comparatives Est-Ouest, vol. 49, N°2, 2018, pp. 171-204.
  • Maxime Audniet, « Anatomie de la diplomatie culturelle russe à l’ère post-soviétique », Hérodote, N°166-167, 2017, pp. 165-177.
  • Maxime Audinet, Kévin Limonier, « La stratégie informationnelle et numérique de la Russie en Europe », Hérodote, N°164, 2017, pp. 123-144.
  • Maxime Audinet, « Un soft power d’État russe : la mâgkaâ sila », pp.150-173, in Jean Robert Raviot (Dir.), Russie : vers une nouvelle Guerre froide, Paris, La Documentation française, 2016, 165p.

Projets de recherche depuis les cinq dernières années : Recherches actuelles sur les acteurs, pratiques et modes de diffusion de l’influence en contexte autoritaire (questions d’opérations informationnelles et de désinformation).

Voir la page professionnelle de Maxime Audinet.