Dernières communications du Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Vous trouverez ci-dessous la présentation en français et en anglais des dernières communications présentées dans le cadre du projet du GDR ” Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Victoire Feuillebois (Université de Strasbourg) : Compte rendu de Le Monde des objets dans l’œuvre de Tolstoï, Cahiers Léon Tolstoï n° 27, Laure Troubetzkoy (dir.), Paris, Institut d’Études Slaves, 2019.

Laetitia Decourt (Sorbonne Université) : Les lieux-objets : la littérature en intérieur

Catherine Géry (INALCO): Les lieux-objets de la culture russe : patrimoine vs matrimoine

Anastasia Kozyreva (Inalco) : L’objet dans l’exposition Pouchkine et son époque de 1937

Lucie Kempf (Université de Lorraine) : Ermolova et Komissarjevskaïa, les deux Jeannes d’Arc de la scène russe à la fin du XIXe siècle

Les textes des communications en anglais sont publiés ici

Programme des Journées d’études du GDRus ” À la recherche du temps perçu”

 Programme des Journées d’études du GDRus

« A la recherche du temps perçu.

Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique »

Vous trouverez ci-dessous et en suivant ce lien le programme détaillé des Journées d’études du GDRUS qui auront lieu les 3-4 février 2022 à Paris.

Les deux journées se dérouleront en présentiel au Campus Condorcet, Aubervilliers (3 février) et à la Maison de la recherche de l’Inalco (4 février).

Les personnes ne pouvant pas se rendre sur place auront aussi la possibilité de les suivre à distance via ce lien de connexion Zoom :
https://cnrs.zoom.us/j/93567640680?pwd=bzNkRkNqLzg5TS85cURqeFlyUFdsdz09
ID de réunion : 935 6764 0680
Code secret : g1REEQ

Jeudi 3 février 2022

Campus Condorcet (Aubervilliers), Centre des colloques, Salle 100

10h00-11h30 : Conférence d’ouverture : François Hartog (directeur d’études à l’EHESS), « Régimes d’historicité et crises du temps”

11h30-11h45 : Pause café

Panel I (11h45-13h) : Le biais rétrospectif : des regards a posteriori sur les temporalités présentes

Présidente de séance : Tatyana Shukan (ULB, Cevipol)

  • Guillaume Sauvé (Université de Montréal) : Хотели как лучше… Mises en récit rétrospectives de la perestroïka
  • Cédric Pernette (Université Paris Sorbonne) : Les temps des musées de société en Russie : l’uchronie au service de la mémoire fragmentée

Discutante: Sabina Loriga (EHESS) Continuer la lecture

“À la recherche du temps perçu” 3ème Journée d’études du GDR sur les temporalités

Le GDRus organise sa troisième journée d’études “À la recherche du temps perçu. Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique” qui aura lieu les 3 et 4 février 2022, à Paris, Campus Condorcet.

Cette journée d’études propose de se saisir de la notion de « temps perçu » qui nous semble capable de susciter des réflexions nouvelles tant sur la matérialité du temps que sur les représentations auxquelles elle donne lieu, au-delà du paradigme traditionnel des ruptures et continuités. En prenant le parti de s’inscrire dans des enjeux de recherche les plus contemporains qui soulignent le poids du présentisme en Occident (Hartog, 2020), elle cherchera à sortir d’une chronologie politique habituellement admise pour traiter de l’Empire, de l’URSS et du monde post-soviétique. En faisant le choix du terme de temporalités plutôt que celui du temps (Dubar, 2014) pour se concentrer volontairement sur les expériences multiples du temps présent et leurs perceptions conscientes, son enjeu sera d’insister sur le temps comme construction sociale mais aussi de mettre l’accent sur les manières multiples dont il est perçu et vécu dans des périodes de profondes mutations.

Pour ce faire, quatre axes seront privilégiés :

  • Temporalités individuelles et collectives
  • Mesurer les temporalités
  • Qualifier les temporalités
  • Temporalités globales

Vous trouverez la version complète de l’Appel à communications ici et ci-dessous
Les propositions sont à envoyer avant le 30 septembre 2021 à l’adresse suivante : je.temporalites@gmail.com  Continuer la lecture

Programme des Journées d’étude du GDR

Programme des Journées d’étude du GDRus

L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques
17-18 juin 2021

 

 

Université Grenoble Alpes, campus, bat. G Stendhal, Grande salle des colloques

Jeudi 17 juin

Le lien de connexion pour assister à la première journée :

https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94591063742?pwd=aWVXVzFnMy93bjdXMUVLdW9MRjBXUT09

ID de réunion : 945 9106 3742
Code secret : 311977

★ 9h30 – café et accueil

★ 10h – Introduction générale

10h30-12h30 – Panel 1 – Études croisées des aires et circulations des pratiques

Discutant.e.s : Sergei Fediunin (CREE-INALCO) et Anne le Huérou (ISP-Université de Nanterre)

●  Camille Robert-Bœuf (LADYSS-Université Paris) – Mettre en regard les jardins collectifs français et russes : quels enjeux épistémologiques, quels enjeux méthodologiques ?

●  Perrine Poupin (EUR’ORBEM-Université Paris) – Étudier les mobilisations collectives en Russie et en France (en présence et sur Internet)

Léa Moreau-Shmatenko (Université de Genève) – « On se regroupe plutôt sur la base de loisirs communs, on veut juste avoir du « fun » ! ». Le rôle des loisirs en russe dans le développement de la communauté russophone en Suisse

Continuer la lecture

Journée d’étude: Transferts culturels dans le domaine de la danse entre Russie et Occident

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine journée d’étude LLA-CRÉATIS (Université Toulouse Jean Jaurès) intitulée “Transferts culturels dans le domaine de la danse entre la Russie et l’Occident. Pour une contribution à un état des lieux de la recherche”.

Cette rencontre, en visioconférence, se déroulera le vendredi 9 avril à partir de 10h00.

Vous trouverez ci-dessous

2eme séance du Kroujok littéraire

La seconde séance de notre Kroujok littéraire aura lieu vendredi 15 janvier 2021 de 12h à 15h en ligne. Elle sera consacrée aux objets et aux lieux-objets de la littérature russe au XIXe siècle.

Sylvie Archaimbault (Sorbonne Université) présentera les matériaux, archives et photos, associés au projet NUMERISLAV (numérisation d’un siècle d’archives des études slaves).

Victoire Feuillebois (Université de Strasbourg) fera un compte-rendu analytique du numéro 27 des Cahiers Léon Tolstoï (2019) consacré au monde des objets dans l’œuvre de ce dernier.

Anastasia Kozyreva (Inalco) fera une présentation de l’exposition Pouchkine et son époque organisée à Paris en 1937 par Serge Lifar.

Catherine Géry (Inalco) proposera une étude comparative de deux démarches épistémologiques (« patrimoniale » et « matrimoniale ») pour envisager les lieux-objets de la culture russe. Continuer la lecture

Séminaires introductifs aux Journées d’étude du GRD

Attention : suite à l’aggravation de la situation sanitaire la JE a été reportée aux 17-18 juin 2021

Programme des Journées d’étude du GDRus

L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques
17-18 juin 2021, Grenoble (ILCEA4/CESC)
MSH-Alpes

La journée d’étude sera précédée de quatre séminaires introductifs qui se dérouleront en janvier intégralement en ligne.

Séminaires introductifs

Séminaire “Traversées d’aires : migrations et circulation des personnes”, Mercredi 13 janvier 14h-16h, en ligne

●  Nicolas Aude (LIPO-Université Paris Nanterre) – Fédor Dostoïevski et ses doubles fictionnels : du roman biographique comme zone de friction littéraire.

●  Thomas Chopard (CNRS/IHMC) – Survivre à la guerre et à la Shoah en Union soviétique : les Juifs polonais de Lubartów vers l’Est, aller et retour (1939-1946)

discutés par Jean-Philippe Jaccard (Université de Genève) et Emilia Koustova (GEO-Université de Strasbourg)

Séminaire “Frontières et relations inter-aréales”, Lundi 18 janvier, 11h-13h, en ligne

●  Gaëlle Lacaze (Médiations-Sorbonne Université) – « Rencontres genrées » : le travail sexuel dans les zones transfrontalières d’Extrême Orient et de Sibérie.

 Yoann Morvan (CNRS-CRFJ) – Entre métropoles et transnationalismes. Analyse comparée des deux diasporas juives (géorgiennes et azerbaïdjanaises) du Caucase.

discuté.e.s par Boris Czerny (ERLIS, Université de Caen-Basse Normandie) et Elena Filippova (Académie des sciences de Russie)
Continuer la lecture

2eme séance du Kroujok littéraire

La seconde séance de notre Kroujok littéraire aura lieu vendredi 15 janvier 2021 de 12h à 15h en ligne. Il sera consacré aux objets et aux lieux-objets de la littérature russe au XIXe siècle.

Sylvie Archaimbault (Sorbonne Université) présentera les matériaux, archives et photos, associés au projet NUMERISLAV (numérisation d’un siècle d’archives des études slaves).

Victoire Feuillebois (Université de Strasbourg) fera un compte-rendu analytique du numéro 27 des Cahiers Léon Tolstoï (2019) consacré au monde des objets dans l’œuvre de ce dernier.

Catherine Géry (Inalco) proposera une étude comparative de deux démarches épistémologiques (« patrimoniale » et « matrimoniale ») pour envisager les lieux-objets de la littérature russe au XIXe siècle.

 L’accès au Kroujok est libre, le lien de connexion sera communiqué début janvier.

Appel à communication : Les Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique

Archives et traces : enjeux, usages et poétiques

INALCO, 3 et 4 juin 2021

La date limite d’envoi des propositions est reportée au 23 décembre 2020

Les « Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique » ont pour objectif de créer un lieu régulier de dialogue commun à l’ensemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants travaillant sur un large espace couvrant l’Europe médiane, la Russie et l’Asie centrale, et, plus largement, l’ensemble des régions et États post-soviétiques, quel que soit leur champ disciplinaire.

Dans ce but, des chercheurs et enseignants-chercheurs, directrices et directeurs des principales unités de recherche travaillant sur ces régions ou exerçant des responsabilités dans le cadre des deux GDR CNRS « Connaissance de l’Europe médiane » et « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » (GDRUS) se sont associés pour fournir un cadre de travail régulier dont ces Doctoriales 2021 sont le premier rendez-vous.

Celles-ci s’adressent aux doctorants à partir de la deuxième année (soit une 1re inscription au plus tard le 1er septembre 2019) et aux jeunes chercheurs post-doctorants ayant soutenu leur thèse après le 1er janvier 2018. Les doctorants inscrits en 1re année de doctorat au cours de l’année universitaire 2020-2021 sont les bienvenus pour participer à ces échanges. Lisez l’appel à communication ici

Les propositions devront être envoyées avant le 23 décembre 2020 à l’adresse : doctoriales-demeps2021@inalco.fr

Projet d’écriture d’une Nouvelle histoire de la littérature russe

En avril 2019, deux journées d’études organisées à la Sorbonne et consacrées à la question : « Comment écrire une nouvelle histoire de la littérature russe ? » ont donné l’impulsion à un projet d’envergure qui rassemble aujourd’hui des chercheurs de plusieurs universités françaises et étrangères. Nous sommes partis du constat que les histoires de la littérature russe – comme d’autres histoires de la littérature nationales – avaient presque toutes en commun de narrer une histoire nationale de grands auteurs (de grands hommes avant tout) et de grandes œuvres de manière linéaire, en opérant des sélections inévitables et en oblitérant aussi, à l’occasion, des pans entiers de la production littéraire de telle ou telle époque. En outre, l’approche classique, qui s’appuie peu ou prou sur le canon – ou qui en favorise le maintien, consciemment ou inconsciemment –, a comme particularité d’élaborer un modèle de stabilité, sans rendre compte des dynamiques littéraires, ceci alors même que la forme d’écriture peut être plus ou moins éclatée.

Face à ce constat, et dans la volonté de proposer au lecteur francophone – en premier lieu aux étudiants – un ouvrage et des outils pour aborder l’histoire de la littérature russe d’une manière qui soit à la fois pédagogiquement efficace et méthodologiquement innovante (et qui prenne en compte les courants théoriques les plus récents), nous avons pour objectifs de:

  • Remettre en question la définition du canon littéraire afin de pouvoir prendre en compte tous les « angles morts » de la littérature russe ;
  • Interroger les méthodologies afin de repenser la manière d’écrire l’histoire de la littérature en incluant les « minorités » et en repensant les périodisations existantes ;
  • S’interroger sur le format et le destinataire de l’ouvrage final ;
  • Donner une place importante à la vie littéraire ;
  • Produire une Nouvelle histoire de la littérature russe qui rende compte, dans sa forme, du dynamisme de son contenu.

Continuer la lecture

2ème Journée d’études du GDRus : L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques

La deuxième journée d’étude du GDR « L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique aux contacts des autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques » aura lieu les 4-6 février 2021 à l’Université Grenoble Alpes. Elle entend rassembler les chercheurs dont les travaux mettent en relation plusieurs aires géographiques et culturelles dont l’aire (post)-soviétique.

Comment les chercheur.es dont l’objet est l’espace frontalier entre ces aires dialoguent- ils/elles avec les chercheur.es et les recherches provenant de cet espace ? Par quels moyens méthodologiques les chercheur.es travaillant prioritairement sur les espaces post-soviétiques abordent-ils/elles les autres aires géographiques ? Inversement, comment les chercheur.es, dont l’objet principal se situe en dehors de l’aire russo-(post-)soviétique abordent-ils/elles cette dernière ? Enfin, quels sont les outils épistémologiques, propres à chaque discipline, permettant ou entravant un tel dialogue ?

    • La journée d’étude sera précédée par une série de séminaires introductifs à l’automne 2020 consacrés aux différentes approches théoriques de la problématique proposée. Les participants à la journée d’étude seront invités à y prendre part. Le programme des séminaires sera diffusé en septembre.
    • Par ailleurs, nous prévoyons la publication d’une sélection de contributions dans le cadre d’un numéro spécial de revue.

Continuer la lecture

Kroujok littéraire sur le XIXe siècle : Les lieux-objets de la littérature russe au XIXe siècle

Le Kroujok littéraire sur le XIXe siècle tiendra son premier atelier sous forme de web-séminaire le jeudi 22 octobre 2020 de 9h30 à 12h30. La séance sera consacrée au thème suivant : « Les lieux-objets de la littérature russe au XIXe siècle ».

Il s’agit de réfléchir en commun à la manière dont les spécialistes de littérature russe du XIXe siècle travaillent la notion d’objet à travers leurs corpus et leurs prismes méthodologiques, afin de dégager les questions spécifiques qui se posent au sujet des objets et des lieux dans l’étude de cette période.

La séance est ouverte à toutes les personnes intéressées, qui peuvent se mettre en contact avec les organisateurs du Kroujok (Catherine Géry, Laetitia Decourt et Victoire Feuillebois) : le lien permettant d’accéder à l’atelier en ligne sera diffusé peu avant la séance. Les étudiants de Master et de Doctorat sont les bienvenus, qu’ils souhaitent présenter leurs travaux, participer aux débats ou assister aux échanges.

“Kroujok littéraire sur le XIXe siècle” : un projet du GdR Empire Russe, URSS et monde post-soviétique

Illustration de Maksim Vorobiev

Maksim Vorobiev – “Chêne brisé par la foudre”/Максим Воробьёв, Дуб, раздробленный молнией

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance d’un nouveau projet du GDR Empire Russe, URSS et monde post-soviétique.

Un “Kroujok littéraire sur le XIXe siècle”, né lors de nos premières journées d’études organisées à Strasbourg les 16 et 17 octobre 2019.

 

Présentation du projet “Kroujok littéraire sur le XIXe siècle”

La littérature russe du XIXe siècle, objet d’une constante patrimonialisation, continue aujourd’hui d’occuper une place éminente dans les consciences culturelles, que ce soit en Russie ou à l’étranger. Pour autant, cette popularité soutenue n’empêche pas un certain désamour au sein la sphère académique : en France, non seulement les thèses de littérature russe consacrées à ce siècle sont devenues rares, mais le champ est resté relativement à l’écart des nouvelles perspectives de recherche qui ont profondément bouleversé l’historiographie littéraire et renouvelé l’étude des autres siècles, comme les différentes studies, la World Literature, la théorie de la réception, la théorie de la fiction ou l’articulation entre littérature et histoire culturelle, littérature et histoire sociale ou littérature et histoire matérielle. Nous sommes donc face au paradoxe suivant : le siècle canonique de la littérature russe est celui sur lequel on a le plus écrit, tout en restant le plus lacunaire, au vu de sa diversité, quant à la connaissance que nous en avons.

L’une des raisons pour lesquelles ces nouveaux paradigmes de la critique littéraire ont peu impacté la slavistique française et les études sur la littérature russe classique est l’éclatement du champ académique. En réponse à cette configuration spécifique, le Kroujok, cercle réunissant des spécialistes de la littérature russe du XIXe siècle et des comparatistes, se propose de contribuer à renouveler et à redynamiser les études littéraires sur le « grand siècle russe » à travers l’organisation d’événements scientifiques réguliers sur le modèle du workshop, de la journée d’études ou du colloque. Ces actions contribueront à réaliser trois missions : Continuer la lecture

Journée d’études du GDRUS

Culture, création, patrimoine dans l’empire russe, en URSS et dans le monde postsoviétique:  Nouveaux récits, Nouvelles approches

Appel à communications

Le GDR « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » est né début 2019. Il a vocation à mettre en réseau les chercheurs français en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique dispersés sur l’ensemble du territoire français, à soutenir les étudiants et les jeunes docteurs s’engageant dans des travaux sur cette aire, à donner de la visibilité aux travaux portant sur cet espace, et à renforcer le dialogue interdisciplinaire avec les chercheurs français travaillant sur d’autres espaces. Il est ouvert à tous les chercheurs intéressés par l’un des trois axes : « Culture, création, patrimoine », « Mutations et innovations », « Frontières et connexions »

Dans cette perspective, il propose une première journée d’études, ouverte à tous, portant sur « Culture, création, patrimoine : Nouveaux récits, nouvelles approches », en correspondance avec le premier axe transdisciplinaire du GDRus. Cette journée d’études se tiendra le 17 octobre 2019 à l’Université de Strasbourg. Continuer la lecture

GDR Empire russe, URSS, monde post-soviétique

Le GDR « Empire russe, URSS, monde post-soviétique » a été créé pour une période de cinq ans (2019-2024). Il a vocation à mettre en réseau les chercheurs associés à des institutions françaises en sciences humaines et sociales travaillant sur l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique dispersés sur l’ensemble du territoire français, à soutenir les étudiants et les jeunes docteurs s’engageant dans des travaux sur cette aire, à donner de la visibilité aux travaux portant sur cet espace, et à renforcer le dialogue interdisciplinaire avec les chercheurs travaillant sur d’autres espaces. En encourageant les coopérations entre chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant sur la région, il promeut les enrichissements mutuels entre « aera studies » et disciplines.

Conçu comme un réseau évolutif, le GDR est ouvert à tous les chercheurs et enseignants chercheurs travaillant sur son périmètre et se reconnaissant dans les approches de sciences humaines et sociales au sens large.

Soucieux d’une prise en compte de la profondeur historique, le GDR est ouvert aux chercheurs travaillant sur le temps présent et la période contemporaine, mais également aux spécialistes des périodes plus anciennes (modernistes et médiévistes). Il porte sur un espace marqué par l’appartenance à l’Empire russe, puis à l’URSS. Le périmètre du GDR dépasse donc celui de la Fédération de Russie actuelle : il inclut l’Ukraine, la Biélorussie et la Moldavie –qui font partie du périmètre du Centre d’études franco-russe (CEFR)-, les pays baltes, ainsi que les Etats du Caucase méridional et d’Asie centrale.

Les activités du GDR s’articulent autour de trois chantiers : Continuer la lecture