Atelier “RAYOK” et séminaire en ligne

Le GDREst présente l’atelier “Rayok”, un atelier de recherche multiforme dédié aux arts de la scène du monde centre-européen, est-européen et slave dans toute leur diversité géographique et culturelle, afin de promouvoir leur connaissance et leur diffusion.

L’atelier se déclinera sous une variété de formes : séminaire en ligne, programme de traductions et autres activités pratiques, réactivation d’un carnet Hypothèses, dépôt de projet, etc.

La première séance du séminaire en ligne de l’atelier “Rayok” aura lieu le jeudi 15 février 2024 de 14h à 16h. Svetlana Gofman, lectrice de langue et de civilisation russes à l’Université de Strasbourg, interviendra pour parler du sujet suivant : “Collaborationnistes ou gardiens du secret ? Le théâtre russe en temps de guerre”.

Voici les informations nécessaires pour assister et participer à la première séance du séminaire en ligne, qui est ouvert à toutes et tous : Continuer la lecture

Appel à projets de l’ANR pour l’Access ERC 2024

L’Agence nationale de la recherche (ANR) lance un appel à projets à destination des jeunes chercheurs et chercheuses. La date limite de candidatures est fixée au 9 février 2024 à 13h00 (heure de Paris).

L’objectif du programme Access ERC est d’accompagner de jeunes talents dans la préparation d’une candidature à l’ERC Starting Grants, en leur permettant notamment de renforcer leur CV, afin qu’il soit compétitif à cet appel. Au vu de cette ambition, il finance des contrats post-doctoraux de deux ans (24 mois) pour de jeunes docteur.e.s, accueilli.e.s dans des laboratoires de recherche français.

Voici une synthèse des modalités de candidature à cet appel à projets : Continuer la lecture

Poste de lecteur/lectrice de langue russe à l’Université Paris Nanterre

Le département des études slaves de l’Université Paris Nanterre recrute un lecteur ou une lectrice de langue russe à compter du 1er septembre 2024 (contrat de 12 mois renouvelable 1 fois).

Le candidat ou la candidate devra impérativement:

  • avoir le russe pour langue maternelle,
  • être titulaire d’un diplôme niveau Master 2,
  • avoir une expérience pédagogique significative, si possible en France,
  • être capable d’enseigner à des étudiants aux profils linguistiques très variés (francophones, russophones, bilingues),
  • avoir une excellente connaissance du français,
  • savoir s’exprimer clairement en russe, posséder une bonne diction, ainsi qu’un excellent niveau de langue russe et de culture générale.

Continuer la lecture

Programme des Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique: “Rupture(s)”

Le Centre de Recherches Europes-Eurasie-CREE (Inalco) avec le soutien des GDR n° 3607 « Connaissance de l’Europe médiane » et n°2064 « Empire russe, URSS et monde post-soviétique a le plaisir de vous convier aux  « Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique (DEMEPS 2023)  » qui auront pour thème : “Rupture(s)” et qui auront lieu à l’Inalco les 16 et 17 novembre 2023 .

Les « Doctoriales de l’Europe médiane, de l’espace russe et (post-)soviétique » ont pour objectif de créer un lieu régulier de dialogue commun à l’ensemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post-doctorants travaillant sur un large espace couvrant l’Europe médiane, la Russie et l’Asie centrale, quel que soit leur champ disciplinaire.

Voir l’argumentaire et le programme de cette manifestation

AAC Doctoriales de l’AFR “Repenser les études russes. Pour un renouveau épistémologique et terminologique”

Septièmes Doctoriales en études russes ” Repenser les études russes. Pour un renouveau épistémologique et terminologique”

23-24 mai 2024

Université Bordeaux Montaigne (Bibliothèque universitaire de Lettres)

Créées à l’initiative de l’Association Française des Russisants et soutenues par elle, les Doctoriales en études russes sont un colloque international ayant vocation à rassembler autour d’un thème large des doctorant.e.s et jeunes chercheurs/chercheuses travaillant sur la Russie et son environnement, issu.e.s ou rattaché.e .s à des établissements universitaires francophones.

Le choix du thème des Septièmes Doctoriales en études russes a bien sûr été dicté par l’actualité tragique de ces derniers mois, marquée par l’invasion de l’Ukraine et la guerre toujours en cours à l’heure où cet appel est lancé. Dans ce contexte troublé, la recherche francophone en études russes se doit plus que jamais de relever le défi d’un regard critique et indépendant sur la Russie, son histoire, sa culture, quitte à remettre en question certaines « traditions » transmises par l’enseignement universitaire.

Consulter l’appel à communication dans son intégralité

Continuer la lecture

14 juin 2023, atelier – Décoloniser la recherche et la pédagogie sur l’Ukraine et l’Europe orientale. Notions, enjeux, pratiques »,

L’ILCEA4 (CESC) de Université Grenoble Alpes, le GDR Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique et l’équipe du projet “Témoigner de la guerre en Ukraine” (Idex AAP Rayonnement culturel et social, Université Grenoble Alpes), organise des ateliers de lecture « Décoloniser la recherche et la pédagogie sur l’Ukraine et l’Europe orientale. Notions, enjeux, pratiques » le 14 juin 2023.

Appel_Decoloniser_savoirs_Ukraine_Grenoble

Kroujok littéraire sur le XIXe siècle russe -1er juin 2023 : Victoire Feuillebois et Ioulia Podoroga

Chères et chers collègues,
La prochaine séance du Kroujok littéraire sur le XIXe siècle russe (GDRus) aura lieu en ligne jeudi 1er juin 2023 de 12h à 15h. Nous aurons le plaisir d’écouter Victoire Feuillebois sur le thème : “À l’école du roman russe” et Ioulia Podoroga sur le thème : “Dostoïesvski et le mythe national russe”.
Nous ferons aussi le bilan du Kroujok et présenterons l’actualité des études sur le XIXe siècle russe.
Vous pourrez vous connecter grâce au lien suivant:
Cette séance clôturera notre cycle sur “les lieux-objets” de la littérature russe au XIXe siècle (ici, l’école), tout en inaugurant un nouveau cycle: “le canon littéraire en question(s)”.
Le premier atelier sur ‘Le canon littéraire en question(s)” aura lieu en septembre 2023.

JE à l’U. de Toulouse “Des Mongols en Russie : débats historiographiques et questions imagologiques”

La section de russe de l’Université Toulouse Jean Jaurès et le laboratoire lla-creatis organisent une journée d’études

Des Mongols en Russie : débats historiographiques et questions imagologiques

Vendredi 10 février 2023

Université Toulouse Jean Jaurès

Salle F315, Maison de la recherche (Campus Mirail 5, allée Antonio Machado 31058 Toulouse)

10h. Ouverture de la journée d’études

10h15 – 11h. Marie-Dominique Even (gsrl,cnrs) Évolution de l’historiographie mongole sur les conquêtes gengiskhanides des principautés russes.

11h.-11h.45 Laurent Legrain (lisst-Cas, Université Toulouse Jean Jaurès) La sagesse de l’archer mongol. Quelques considérations sur l’incarnation mongole d’un idéal humain

11h.45-12h.30 Dany Savelli (lla–creatis, Université Toulouse Jean Jaurès) La question de l’héritage mongol dans les débats sur l’ornementation russe au cours des années 1870

Pause du déjeuner

14h.30-15h15 Benedetta de Bonis (gsrl,cnrs – Università di Bologna Dipartimento di Lingue, Letterature e Culture Moderne) Entre mythe et histoire. Représentations de la horde mongole dans les littératures de l’Europe occidentale

15h15 – 16h. Jasmine Jacq (EA ELLIADD (4661), Université de Franche-Comté) La représentation cinématographique de l’invasion mongole dans le cinéma russe et soviétique (1919-2019) : de la valorisation de l’ennemi pour une valorisation de soi dans les fictions historiques russes

Discussion générale 

Contact : dany.savelli@univ-tlse2.fr

Programme des JE “Espaces et sociétés (post)soviétiques à l’épreuve de la guerre”

Le GDR organise des Journées d’études ” Espaces et sociétés (post)-soviétiques à l’épreuve de la guerre : ruptures, traumatismes, reconstructions”.

Cet événement rassemblera des spécialistes francophones issus de diverses disciplines en sciences humaines et sociales afin d’engager une réflexion collective autour des problématiques de la guerre dans les espaces (post-)soviétiques. Le phénomène de la guerre sera traité à la fois comme objet d’étude, obstacle à la recherche et déclencheur de changements sociaux, politiques ou culturels.

JEUDI 2 FÉVRIER 2023

(Université Paris Nanterre, Bât. Max Weber, Auditorium – 200 avenue de la République – Nanterre)

– 9h00-9h20 : Accueil et café
– 9h20-9h30 : Introduction par les organisateurs
– 9h30-10h45 : Conférence d’ouverture

  • Marta Havryshko (Académie nationale des sciences d’Ukraine/Université de Bâle)
  • Modération : Thomas Chopard (CEFR)

– 11h00-13h00 Panel 1: Engagements et désengagements en temps de guerre- I

  • Modération : Anastasia Kozyreva (Inalco)
  • Discussion : Luba Jurgenson (Sorbonne Université),
  • Antoine Nicolle (Inalco), Le putinskij iskhod littéraire après le 24 février 2022
  • Laura Piccolo (Università Roma Tre), « Facebook est ma seule tribune » : Vera Pavlova et son journal de guerre
  • Sylvia Chassaing (CEFR), Mobiliser la littérature : discours récents des institutions publiques russes sur les écrivains et la guerre

– 13h00 – 14h30 : Déjeuner

Continuer la lecture

Atelier du GDR “Faire face à la guerre dans la littérature et les arts : nommer, écrire, représenter”

En parallèle aux Journées d’études ” Espaces et sociétés (post-)soviétiques à l’épreuve de la guerre : ruptures, traumatismes, reconstructions” qui se dérouleront les 2-3 févriers 2023 à Paris, le GDR organise un cycle d’ateliers.

La première série d’ateliers intitulés “Faire face à la guerre dans la littérature et les arts : nommer, écrire, représenter” aura lieu à l’Université Bordeaux Montaigne, le 27 octobre 2022.

Depuis l’attaque militaire de l’Ukraine par la Russie en février 2022, le monde assiste à l’installation dans le temps d’un nouveau conflit qui, au sein de l’espace public russe, refuse encore de dire son nom. Cet atelier voudrait interroger les réactions possibles du champ universitaire et des acteurs du champ culturel mais aussi leurs éventuelles articulations dans les domaines de la littérature et des arts. Quels effets la guerre produit-elle sur les recherches en études littéraires et en histoire de l’art ? À partir de nombreux exemples de résistance culturelle suscitée par le conflit russo-ukrainien, on se demandera quelles fonctions les représentations littéraires et artistiques de la violence guerrière ont pu revêtir dans le temps long et dans les autres espaces issus de l’ancien Empire russe ou de l’ex-URSS. Il s’agira enfin de voir comment l’actualité infléchit la réception des œuvres du passé en considérant les processus d’anamnèse auxquels celle-ci peut donner lieu. Afin d’élaborer une réponse collective à ces questionnements, l’atelier accordera une place centrale aux échanges entre chercheuses/chercheurs, artistes, traductrices/traducteurs mais aussi entre étudiantes/étudiants, actrices/acteurs de la vie universitaire.

Organisation :
Nicolas Aude (Sorbonne Université)
Florence Corrado (Université Bordeaux Montaigne) Assia Kovrigina (Université Paris Cité)
Anastasia Kozyreva (INALCO)
Pascale Melani (Université Bordeaux Montaigne)

Dernières communications du Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Vous trouverez ci-dessous la présentation en français et en anglais des dernières communications présentées dans le cadre du projet du GDR ” Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Victoire Feuillebois (Université de Strasbourg) : Compte rendu de Le Monde des objets dans l’œuvre de Tolstoï, Cahiers Léon Tolstoï n° 27, Laure Troubetzkoy (dir.), Paris, Institut d’Études Slaves, 2019.

Laetitia Decourt (Sorbonne Université) : Les lieux-objets : la littérature en intérieur

Catherine Géry (INALCO): Les lieux-objets de la culture russe : patrimoine vs matrimoine

Anastasia Kozyreva (Inalco) : L’objet dans l’exposition Pouchkine et son époque de 1937

Lucie Kempf (Université de Lorraine) : Ermolova et Komissarjevskaïa, les deux Jeannes d’Arc de la scène russe à la fin du XIXe siècle

Les textes des communications en anglais sont publiés ici

Poste d’ATER en Etudes slaves à l’U. Bordeaux Montaigne

L’université Bordeaux Montaigne recrute un ATER en études slaves, avec un profil très large.
Voici le lien vers le site de l’université:
https://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/actualites/recrutement/recrutement-d-attaches-temporaires-d-enseignement-et-de-recherche-2022-1.html#

Les dossiers de candidature, accompagnés des pièces justificatives, devront être déposés de manière dématérialisée sur  l’application RITA  jusqu’au lundi 23 mai 2022

 

Kroujok littéraire : workshop en ligne jeudi 19 mai

Nous avons le plaisir de vous inviter à la 6e séance de notre Kroujok littéraire sur le XIXe siècle, qui se tiendra en ligne  le jeudi 19 mai 2022 de 12h à 15h. 

Nous poursuivrons notre thématique sur les objets-lieux et les objets-temps de la littérature russe. Nous entendrons à cette occasion Rodolphe Baudin : « Traduire Karamzine au XIXe siècle : enjeux politiques d’une migration textuelle » et Simon Albertino : « L’objet-lieu et l’objet-temps au prisme de l’objet magique : le conte littéraire russe de la période romantique comme atelier expérimental ».

Voici le lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/7698012813?pwd=QVUrekRIcG9vcjg5MXNxTWM3SUQ4dz09

ID de réunion : 769 801 2813

Code secret : 210988

Nous vous attendons nombreux !

LE GDRus en solidarité avec les chercheur.e.s d’Ukraine, la société ukrainienne et les voix courageuses en Russie contre la guerre

Le GDR Empire Russe URSS et monde post-soviétique exprime sa profonde solidarité avec les chercheurs, les étudiants, et avec l’ensemble de la société ukrainienne, victimes de l’intervention militaire de la Russie. L’entrée des forces armées russes et les bombardements sur l’Ukraine, engagés le 24 février 2022, constituent un événement historique d’une violence et d’une ampleur inouïe qui fait écho aux drames du passé. Nul ne sait quand et comment finira cette guerre mais nous connaissons déjà son coût pour la paix en Europe et dans l’espace post-soviétique. Face aux usages belliqueux de l’histoire et à l’étouffement du pluralisme politique, les chercheurs doivent plus que jamais élever la voix pour refuser une instrumentalisation infondée de l’histoire et de la mémoire et faire valoir la raison critique. En partenariat avec les chercheurs ukrainiens, le GDRus  continuera à porter la parole des sciences humaines et sociales contre la violence armée et la négation des crimes du passé. Il apportera aussi son soutien aux voix indépendantes et courageuses qui tentent de se faire entendre en Russie et dans la région.