Dernières communications du Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Vous trouverez ci-dessous la présentation en français et en anglais des dernières communications présentées dans le cadre du projet du GDR ” Kroujok littéraire sur le XIXe siècle

Victoire Feuillebois (Université de Strasbourg) : Compte rendu de Le Monde des objets dans l’œuvre de Tolstoï, Cahiers Léon Tolstoï n° 27, Laure Troubetzkoy (dir.), Paris, Institut d’Études Slaves, 2019.

Laetitia Decourt (Sorbonne Université) : Les lieux-objets : la littérature en intérieur

Catherine Géry (INALCO): Les lieux-objets de la culture russe : patrimoine vs matrimoine

Anastasia Kozyreva (Inalco) : L’objet dans l’exposition Pouchkine et son époque de 1937

Lucie Kempf (Université de Lorraine) : Ermolova et Komissarjevskaïa, les deux Jeannes d’Arc de la scène russe à la fin du XIXe siècle

Les textes des communications en anglais sont publiés ici

Cycle de 4 conférences sur la guerre en Ukraine à l’U. de Strasbourg.

Un cycle de quatre rencontres pour mieux comprendre la guerre en Ukraine et la situation en Russie a été organisé à l’Université de Strasbourg entre le 25 avril et le 11 mai 2022. Vous pouvez les écouter en suivant les liens suivants :
– Rencontre #1 : Faire l’histoire de l’Ukraine à l’heure des falsifications” par Thomas Chopard  (CREE-CEFR)

– Rencontre #2 : “Informer en temps de guerre“, Florian Litzler (TF1/LCI), Romain Mielcarek (journaliste indépendant), Denis Strelkov (RFI), Christophe Deleu (Unistra)

– Rencontre #3 : “Que savent les Russes“, Ioulia Berezovskaïa (Grani.ru), Françoise Daucé (EHESS), Emilia Koustova (Unistra)

– Rencontre #4 : “Langue et littérature au croisement des nations: l’Ukraine et la Russie“, Victoire Feuillebois, Olena Polovynko et Kateryna Tarasiuk (Unistra).

Poste d’ATER en Etudes slaves à l’U. Bordeaux Montaigne

L’université Bordeaux Montaigne recrute un ATER en études slaves, avec un profil très large.
Voici le lien vers le site de l’université:
https://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/actualites/recrutement/recrutement-d-attaches-temporaires-d-enseignement-et-de-recherche-2022-1.html#

Les dossiers de candidature, accompagnés des pièces justificatives, devront être déposés de manière dématérialisée sur  l’application RITA  jusqu’au lundi 23 mai 2022

 

Kroujok littéraire : workshop en ligne jeudi 19 mai

Nous avons le plaisir de vous inviter à la 6e séance de notre Kroujok littéraire sur le XIXe siècle, qui se tiendra en ligne  le jeudi 19 mai 2022 de 12h à 15h. 

Nous poursuivrons notre thématique sur les objets-lieux et les objets-temps de la littérature russe. Nous entendrons à cette occasion Rodolphe Baudin : « Traduire Karamzine au XIXe siècle : enjeux politiques d’une migration textuelle » et Simon Albertino : « L’objet-lieu et l’objet-temps au prisme de l’objet magique : le conte littéraire russe de la période romantique comme atelier expérimental ».

Voici le lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/7698012813?pwd=QVUrekRIcG9vcjg5MXNxTWM3SUQ4dz09

ID de réunion : 769 801 2813

Code secret : 210988

Nous vous attendons nombreux !

LE GDRus en solidarité avec les chercheur.e.s d’Ukraine, la société ukrainienne et les voix courageuses en Russie contre la guerre

Le GDR Empire Russe URSS et monde post-soviétique exprime sa profonde solidarité avec les chercheurs, les étudiants, et avec l’ensemble de la société ukrainienne, victimes de l’intervention militaire de la Russie. L’entrée des forces armées russes et les bombardements sur l’Ukraine, engagés le 24 février 2022, constituent un événement historique d’une violence et d’une ampleur inouïe qui fait écho aux drames du passé. Nul ne sait quand et comment finira cette guerre mais nous connaissons déjà son coût pour la paix en Europe et dans l’espace post-soviétique. Face aux usages belliqueux de l’histoire et à l’étouffement du pluralisme politique, les chercheurs doivent plus que jamais élever la voix pour refuser une instrumentalisation infondée de l’histoire et de la mémoire et faire valoir la raison critique. En partenariat avec les chercheurs ukrainiens, le GDRus  continuera à porter la parole des sciences humaines et sociales contre la violence armée et la négation des crimes du passé. Il apportera aussi son soutien aux voix indépendantes et courageuses qui tentent de se faire entendre en Russie et dans la région.

Programme des Journées d’études du GDRus ” À la recherche du temps perçu”

 Programme des Journées d’études du GDRus

« A la recherche du temps perçu.

Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique »

Vous trouverez ci-dessous et en suivant ce lien le programme détaillé des Journées d’études du GDRUS qui auront lieu les 3-4 février 2022 à Paris.

Les deux journées se dérouleront en présentiel au Campus Condorcet, Aubervilliers (3 février) et à la Maison de la recherche de l’Inalco (4 février).

Les personnes ne pouvant pas se rendre sur place auront aussi la possibilité de les suivre à distance via ce lien de connexion Zoom :
https://cnrs.zoom.us/j/93567640680?pwd=bzNkRkNqLzg5TS85cURqeFlyUFdsdz09
ID de réunion : 935 6764 0680
Code secret : g1REEQ

Jeudi 3 février 2022

Campus Condorcet (Aubervilliers), Centre des colloques, Salle 100

10h00-11h30 : Conférence d’ouverture : François Hartog (directeur d’études à l’EHESS), « Régimes d’historicité et crises du temps”

11h30-11h45 : Pause café

Panel I (11h45-13h) : Le biais rétrospectif : des regards a posteriori sur les temporalités présentes

Présidente de séance : Tatyana Shukan (ULB, Cevipol)

  • Guillaume Sauvé (Université de Montréal) : Хотели как лучше… Mises en récit rétrospectives de la perestroïka
  • Cédric Pernette (Université Paris Sorbonne) : Les temps des musées de société en Russie : l’uchronie au service de la mémoire fragmentée

Discutante: Sabina Loriga (EHESS) Continuer la lecture

Colloque international “La Russie : tournant(s) vers la Chine d’hier à aujourd’hui”

L’Association française des russisants et l’Université Jean Jaurès de Toulouse vous invitent à participer au Colloque  international : « La Russie : tournant(s) vers la Chine d’hier à aujourd’hui ». 

Le colloque aura lieu le samedi 11 décembre 2021 de 9h00 à 18h00 à la Manufacture des Tabacs (21 Allée de Brienne 31000 Toulouse).

Vous trouverez le programme du colloque en suivant ce lien

Pétition contre la fermeture des parcours de Master études slaves à l’Université de Bordeaux

L’équipe présidentielle de l’université Bordeaux Montaigne a décidé de rayer de son offre de formation  les deux parcours de master Études slaves, le master Études slaves : Monde russe et est-européen et le master franco-russe Études slaves et Interculturalité. Ces derniers ne devraient pas accepter de nouveaux étudiants à la rentrée 2022.

Cette mesure, annoncée fin octobre à quelques jours seulement du vote décisif des conseils centraux, n’a fait l’objet d’aucune concertation avec l’UFR des Langues et civilisations ni avec les enseignants du Département d’études slaves. Elle met en péril la slavistique bordelaise, pourtant reconnue au niveau national. Elle prive les étudiants de la licence Russe Trilangue, formation pionnière, de la possibilité de poursuivre leurs études sur le territoire néo-aquitain. Elle casse une collaboration universitaire de longue date avec la Russie.

Pour signer la pétition contre la fermeture des masters études slaves Bordeaux Montaigne suivez ce lien


Continuer la lecture

Appel à communication – congrès de l’AFSP juillet 2022 : “La (dé)construction des études aréales au prisme des situations de conflit”

Vous trouverez ici le texte de l’appel à communication pour la  Session thématique 57 « La (dé)construction des études aréales au prisme des situations de conflit » organisée dans le cadre du prochain congrès de l’Association française de science politique (5-7 juillet 2022). Toutes les informations utiles concernant ce congrès se trouvent à l’adresse www.afsp.info/congres/congres-2022.

La ST est ouverte également aux apports d’autres disciplines, dans la mesure où les propositions sont en adéquation avec la problématique et des pistes évoquées dans l’appel.

Les propositions sont à adresser au plus tard le 2 novembre 2021 (à l’adresse ioana.popa@cnrs.fr)

Bien cordialement,

Ioana Popa, CNRS-ISP

Appel à la libération de Tatiana Kouzina et à la fin des répressions contre le monde académique au Bélarus

Le GDRus se joint à l’appel à la libération de la chercheuse bélarusse, Tatiana Kouzina, emprisonnée depuis fin juin et demande la fin des répressions contre le monde académique au Bélarus.

Le 28 juin 2021, la chercheuse bélarusse en science politique Tatiana Kouzina a été arrêtée à l’aéroport de Minsk et placée en détention provisoire pour deux mois. Fin août, sa privation de liberté a été prolongée pour la même durée. Bien que les faits qu’on lui reproche relèvent uniquement de sa participation à des activités de recherche et d’expertise, elle est accusée de « complot visant à s’emparer du pouvoir » et d’« appels à des actions portant atteinte à la sécurité nationale », crimes passibles d’une peine jusqu’à douze ans de prison. Au regard du contexte de son interpellation et des chefs d’accusation avancés, Tatiana Kouzina a été reconnue prisonnière politique par les ONG bélarusses de défense des droits humains.

Chercheuse à l’École des jeunes cadres en administration publique (SYMPA) et à l’Institut bélarusse pour la réforme et la transformation de l’administration publique (BIPART), Tatiana Kouzina est reconnue pour ses travaux de recherche et d’expertise sur la société civile et l’action publique au Bélarus. Entre 1996 et 2009, elle a travaillé à l’Université européenne des sciences humaines (EHU) en qualité d’enseignante, de vice-doyenne du Département franco-bélarusse des sciences politiques et de responsable du service des relations publiques et internationales. Jusqu’à la fermeture de cette université par les autorités en 2004 et à son déménagement forcé de Minsk à Vilnius, elle a été coordinatrice locale du programme d’enseignements francophones en science politique réalisé en partenariat avec les Instituts d’Études Politiques de Strasbourg, Grenoble, Lyon et Bordeaux et sous le patronage du ministère des Affaires étrangères français. Tatiana Kouzina s’est aussi rendue à plusieurs reprises en France pour intervenir auprès de différents services du Conseil de l’Europe. Continuer la lecture

Publication de plusieurs postes aux États-Unis et à Genève

En cette rentrée, plusieurs postes intéressants dans notre domaine viennent d’être publiés par des universités étrangères (Columbia University, University of California at Berkeley, Northwestern University,  University of Illinois Urbana-Champaign, Université de Genève). Vous les retrouverez tous ci-dessous

  • Poste MC Columbia

The Department of History at Columbia University invites applications for a tenure-track position, at the Assistant Professor level, in the field of twentieth-century Russian and Soviet History. We are particularly interested in someone who is willing to push the boundaries of the Soviet field, whether by focusing on geographical regions (e.g. Central Asia, diaspora), broader chronologies (e.g. fin de siècle, WWI), or new methodological approaches (e.g. environmental history). The appointment is in the History Department, and will also involve close collaboration with the Harriman Institute for Russian, Eurasian, and East European Studies. Innovative scholarship and outstanding leadership in the field are key to the position; the person will work extensively with PhD students in a growing program, and teach undergraduate and graduate courses in Russian history while also contributing to the general curriculum of the department and the Core curriculum of the College.

Applicants should include a letter of application (including a statement of research interests), c.v., and two letters of recommendation, to be submitted online via Columbia University’s Academic Search and Recruitment System (apply.interfolio.com/90551).

The application deadline is 15 September 2021

More information : https://www.h-net.org/jobs/job_display.php?id=61575

  • Poste MC Berkeley

The University of California at Berkeley seeks applications for a full-time tenure-track faculty appointment at the level of assistant professor in the Department of History.

The position is defined as “20th Century Russia,” including Russian, Soviet, and post-Soviet history and all ethnic groups living within those territories. We welcome applications from candidates working on topics in all subfields of History (political, economic, environmental, cultural, intellectual, social, diplomatic, transnational, the history of gender and sexuality, the history of borderlands, migration, and diaspora etc.). Continuer la lecture

“À la recherche du temps perçu” 3ème Journée d’études du GDR sur les temporalités

Le GDRus organise sa troisième journée d’études “À la recherche du temps perçu. Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique” qui aura lieu les 3 et 4 février 2022, à Paris, Campus Condorcet.

Cette journée d’études propose de se saisir de la notion de « temps perçu » qui nous semble capable de susciter des réflexions nouvelles tant sur la matérialité du temps que sur les représentations auxquelles elle donne lieu, au-delà du paradigme traditionnel des ruptures et continuités. En prenant le parti de s’inscrire dans des enjeux de recherche les plus contemporains qui soulignent le poids du présentisme en Occident (Hartog, 2020), elle cherchera à sortir d’une chronologie politique habituellement admise pour traiter de l’Empire, de l’URSS et du monde post-soviétique. En faisant le choix du terme de temporalités plutôt que celui du temps (Dubar, 2014) pour se concentrer volontairement sur les expériences multiples du temps présent et leurs perceptions conscientes, son enjeu sera d’insister sur le temps comme construction sociale mais aussi de mettre l’accent sur les manières multiples dont il est perçu et vécu dans des périodes de profondes mutations.

Pour ce faire, quatre axes seront privilégiés :

  • Temporalités individuelles et collectives
  • Mesurer les temporalités
  • Qualifier les temporalités
  • Temporalités globales

Vous trouverez la version complète de l’Appel à communications ici et ci-dessous
Les propositions sont à envoyer avant le 30 septembre 2021 à l’adresse suivante : je.temporalites@gmail.com  Continuer la lecture

Colloque international “Les Mérejkovski et l’Europe”

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer la tenue du colloque international “Les Mérejkovski et l’Europe” qui aura lieu les 30 septembre et 1er octobre en mode hybride.
 
Coorganisé par l’Unité mixte de recherche (UMR-8224) Eur’Orbem  (Sorbonne Université/ CNRS) et par le GEO – UR1340 (Université de Strasbourg), il réunira les chercheurs de 8 pays pour cerner le rôle de l’Europe dans la vie et l’œuvre de Zinaïda Guippius-Mérejkovski et Dmitri Mérejkovski, ainsi que des écrivains russes de leur époque, et pour mieux comprendre le rôle joué par les époux dans les rapports des intellectuels russe avec l’Europe de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1940. 

Voir le programme prévisionnel du colloque.

Les modalités d’inscription pour assister à l’événement vous seront communiquées début septembre.

Langues de travail: français et russe.

Mise en ligne du compte rendu des journées d’études du GDRus

Vous trouverez ci-joint le compte rendu des journées d’études du GDRus tenues à Grenoble les 17 et 18 juin 2021. 

 

Un compte rendu par panel est disponible en cliquant sur les liens joints correspondant.

Compte rendu du Panel 1

Compte rendu du Panel 2

Compte rendu du Panel 3

Compte rendu du Panel 4

Compte Rendu des Journées d’Etudes du GDRus – Grenoble 17-18 juin 2021

Compte rendu des Journées d’étude du GDRus

L’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique au contact d’autres aires culturelles. Enjeux méthodologiques et épistémologiques

Université Grenoble Alpes, 17-18 juin 2021 

Jeudi 17 juin 10h30-12h30 – Panel 1 – Études croisées des aires et circulations des pratiques: Compte rendu des journées d’études GDRus – Panel 1

Discutant.e.s : Sergei Fediunin (CREE-INALCO) et Anne le Huérou (ISP-Université de Nanterre

●  Camille Robert-Bœuf (LADYSS-Université Paris) – Mettre en regard les jardins collectifs français et russes : quels enjeux épistémologiques, quels enjeux méthodologiques ?

●  Perrine Poupin (EUR’ORBEM-Université Paris) – Étudier les mobilisations collectives en Russie et en France (en présence et sur Internet)

Léa Moreau-Shmatenko (Université de  Genève) – « On se regroupe plutôt sur la base de loisirs communs, on veut juste avoir du « fun » ! ». Le rôle des loisirs en russe dans le développement de la communauté russophone en Suisse

13h30-16h – Panel 2 – Langues et cultures : entre héritages soviétiques et mondialisations : Compte rendu des journées d’études GDRus – Panel 2 

Discutantes : Marie-Christine Autant-Mathieu (CNRS-EUR’ORBEM) et Luba Jurgenson (CNRS-EUR’ORBEM) Continuer la lecture