AAC Doctoriales de l’AFR “Repenser les études russes. Pour un renouveau épistémologique et terminologique”

Septièmes Doctoriales en études russes ” Repenser les études russes. Pour un renouveau épistémologique et terminologique”

23-24 mai 2024

Université Bordeaux Montaigne (Bibliothèque universitaire de Lettres)

Créées à l’initiative de l’Association Française des Russisants et soutenues par elle, les Doctoriales en études russes sont un colloque international ayant vocation à rassembler autour d’un thème large des doctorant.e.s et jeunes chercheurs/chercheuses travaillant sur la Russie et son environnement, issu.e.s ou rattaché.e .s à des établissements universitaires francophones.

Le choix du thème des Septièmes Doctoriales en études russes a bien sûr été dicté par l’actualité tragique de ces derniers mois, marquée par l’invasion de l’Ukraine et la guerre toujours en cours à l’heure où cet appel est lancé. Dans ce contexte troublé, la recherche francophone en études russes se doit plus que jamais de relever le défi d’un regard critique et indépendant sur la Russie, son histoire, sa culture, quitte à remettre en question certaines « traditions » transmises par l’enseignement universitaire.

Consulter l’appel à communication dans son intégralité

La participation aux doctoriales est ouverte aux doctorant.e.s, y compris aux moins avancé.e.s, et aux chercheurs/chercheuses post-doctorant.e.s ayant soutenu leur thèse il y a moins de quatre ans. Les personnes souhaitant participer aux doctoriales devront se signaler avant le 30/11/2023. Elles enverront une proposition de communication (résumé de 3000 à 4000 signes environ, brève présentation de l’auteur) à l’adresse doctoriales2024@afr-russe.fr. Toutes les propositions de communication dont le contenu s’inscrit dans le champ des études russes seront examinées avec la plus grande attention.



Citer ce billet
memory1917 (2023, 26 octobre). AAC Doctoriales de l’AFR “Repenser les études russes. Pour un renouveau épistémologique et terminologique” Empire russe, URSS et monde post-soviétique. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oxw0