Programme des Journées d’études du GDRus ” À la recherche du temps perçu”

 Programme des Journées d’études du GDRus

« A la recherche du temps perçu.

Les temporalités dans l’Empire russe, l’URSS et le monde post-soviétique »

Vous trouverez ci-dessous et en suivant ce lien le programme détaillé des Journées d’études du GDRUS qui auront lieu les 3-4 février 2022 à Paris.

Les deux journées se dérouleront en présentiel au Campus Condorcet, Aubervilliers (3 février) et à la Maison de la recherche de l’Inalco (4 février).

Les personnes ne pouvant pas se rendre sur place auront aussi la possibilité de les suivre à distance via ce lien de connexion Zoom :
https://cnrs.zoom.us/j/93567640680?pwd=bzNkRkNqLzg5TS85cURqeFlyUFdsdz09
ID de réunion : 935 6764 0680
Code secret : g1REEQ

Jeudi 3 février 2022

Campus Condorcet (Aubervilliers), Centre des colloques, Salle 100

10h00-11h30 : Conférence d’ouverture : François Hartog (directeur d’études à l’EHESS), « Régimes d’historicité et crises du temps”

11h30-11h45 : Pause café

Panel I (11h45-13h) : Le biais rétrospectif : des regards a posteriori sur les temporalités présentes

Présidente de séance : Tatyana Shukan (ULB, Cevipol)

  • Guillaume Sauvé (Université de Montréal) : Хотели как лучше… Mises en récit rétrospectives de la perestroïka
  • Cédric Pernette (Université Paris Sorbonne) : Les temps des musées de société en Russie : l’uchronie au service de la mémoire fragmentée

Discutante: Sabina Loriga (EHESS)

13h00-14h30 : Déjeuner

Panel II (14h30-16h00) : Dire et Illustrer le cours du temps

Présidente de séance : Daria Sinichkina (Sorbonne Université, UMR Eur’Orbem)

  • Anastasia Kozyreva (INALCO) : La Dame de pique illustrée par Alexandre Benois : « l’époqualité » comme une « thérapie esthétique » contre le mal du pays
  • Yanina Mouton (Université Lyon 3) : Le temps dans Le Conte de la chienne qui vécut trois cents ans de Grigorij Gorin : les variations post-apocalyptiques de la temporalité.
  • Célia Mugnier (Université de Grenoble) : Retour vers le futur : les temps affolés de l’anti-utopie post-soviétique.

Discutant : Andreas Schönle (Université de Bristol)

16h00-16h15 : Pause café

Panel III (16h15-17h15) : De l’intime à l’officiel : récits des temps de rupture

Présidente de séance : Catherine Gousseff (CERCEC)

  • Sarah Gruszka (CERCEC, H2020) : Anachronisme, distorsion, hors-temps. La perception intime de la temporalité en temps de catastrophe historique : le cas de Leningrad assiégé à l’aune des journaux personnels
  • Guénola Inizan (Université Lumière Lyon 2) : Récits de vie contre récit de ville : Temporalités perçues de l’habitat khrouchtchévien à Moscou.

Discutante : Emilia Koustova (Université de Strasbourg)

17h30 – 18h30 : Visite des fonds documentaires du CERCEC (bâtiment du Grand équipement documentaire du Campus Condorcet)

Vendredi 4 février 2022
Maison de la recherche, 2 rue de Lille, Paris
auditorium Dumézil

Panel IV (9h00-11h00) : Définir, confronter, accorder les temps collectifs 

Président de séance : Pierre-Louis SIX (ENS Ulm, Ciens)

  • Galina Durinova (Université de Bâle) : Le temps qui se termine et le temps qui commence. Temporalités et émotions dans le discours ethnographique russe de la période impériale tardive
  • Yoanna Chesnot (Université Paris I) : Concurrences des temps au village : divergences générationnelles et politiques dans les campagnes soviétiques du Dégel (1953-1969)
  • Aleksandre Bikbov (EHESS) : Temps multiples de la planification soviétique : comment le temps quantifié a échappé au Plan ?
  • Anna Tikhomirova (EHESS) : Le rôle du clivage des temporalités journalistiques dans l’élaboration d’identité rédactionnelle. Exemple de la radio Écho de Moscou

Discutant : Christophe Granger (CNRS/Paris I)

11h00-11h15 : Pause café

Panel V (11h15-13h15) : Les années 1990 : vers une redéfinition du temps présent dans l’espace post-soviétique ?

Présidente de séance : Catherine Géry (INALCO)

  • Isabelle Desprès (Université de Grenoble) : La littérature russe des années « turbulentes » [lihie gody] : fin d’époque ou parenthèse ?
  • Daria Petushkova (INALCO/EHESS) : Le monde éditorial russe des années 1990 à l’épreuve des temporalités : rattraper le temps perdu et embrasser le futur ?
  • Léa Filiu (EHESS) : Un devenir post-pastoral ? Perceptions plurielles de l’histoire et hybridation des pratiques chez les Tuva de Sibérie du Sud.
  • Juliette Milbach (Institut Warburg, SOAS, Londres) : Archaïsme et anachronisme dans la peinture : discours sur l’art et caractère éphémère de l’interprétation

Discutant : Sergei Fediunin (INALCO/ Université Paris Sorbonne)

13h15-14h30 : Pause déjeuner

14h30 : Assemblée générale du GDRus 

Comité d’organisation :
Tatyana Shukan (ULB, Cevipol)
Daria Sinichkina (Sorbonne Université, UMR Eur’Orbem)
Pierre-Louis Six (ENS Ulm, Ciens)